Comment réaliser une étude d'implantation

Qu’il s’agisse d’un projet en franchise ou non, avant toute ouverture d’un point de vente, la réalisation d’une étude d’implantation est une étape indispensable. Car, si cette dernière n’est pas légalement obligatoire, sans cette analyse de votre zone de chalandise, il vous sera impossible de convaincre vos investisseurs ou votre banquier de la fiabilité de votre projet.

Voici tout ce qu’il faut savoir afin de préparer votre étude d’implantation.

Qu’est-ce qu’une étude d’implantation ?

Une étude d’implantation est une analyse indispensable pour mesurer la faisabilité d’un projet en franchise. En fonction des informations fournies dans l’état local du marché par le franchiseur, l’étude d’implantation va permettre de mettre tous ces éléments dans leur « environnement ».

Une étude d’implantation peut d’ailleurs être réalisée avec deux approches différentes : en recherche active ou en amont de la recherche d’un local. Lorsqu’elle est réalisée en amont, l’étude a pour objectif de définir une zone définie et ses secteurs stratégiques en fonction des caractéristiques du concept de la franchise. En d’autres termes, elle vise à savoir quelle sera la meilleure stratégie à adopter sur un secteur donné en répondant à des questions comme :

  • Si l’implantation se fait dans ce département : quelle ville viser ?
  • Si l’implantation se fait en centre-ville : quelle rue sélectionner ?
  • Si l’implantation se fait en périphérie : quelle zone commerciale choisir ? etc….

Et pour obtenir des réponses précises dont découleront une étude d’implantation en parfaite adéquation avec la réalité du terrain, le futur franchisé tout intérêt à faire appel à un spécialiste en géomarketing pour s’assurer de ses choix.

Quelle est la différence entre une étude d’implantation et un état local de marché ?

L’état local du marché est un ensemble d’informations globales et vérifiables relatif à la situation économique, sociale et démographique de la zone envisagée pour un projet de franchise. Un ELM ne prévoit aucune analyse sur le local dans lequel est prévue l’implantation de l’activité. En d’autres termes, il ne répond à aucune des questions suivantes :

  • Vaut-il mieux s’implanter dans cette rue ou plutôt que celle-ci ?
  • Ce centre commercial a-t-il les atouts nécessaires à faire fonctionner l’activité ?
  • Y-a-t-il à proximité du local des atouts capables de drainer la clientèle ?
  • Y-a-t-il des raisons de penser que mon business sera freiné par des barrières géographiques ou par des habitudes trop bien ancrées ?…

Toutes ces questions indispensables à la mise en place d’un projet de franchise ne trouveront leurs réponses que dans une bonne étude d’implantation.

Comment réaliser une étude d’implantation ?

La réalisation d’une étude d’implantation va se dérouler en 3 grandes étapes :

1. L’analyse sociodémographique de la zone de chalandise.

Il s’agit d’étudier l’évolution de la zone de chalandise au cours des dernières années. L’objectif est de connaitre l’attractivité du secteur en analysant les données socio-économiques de l’Insee. Pour cela, il faudra trouver des informations sur :

  • Les typologies de population présentes sur la zone,
  • leurs niveaux de vie,
  • leurs habitudes de consommation,
  • l’évolution du tissu socio-démographique de la zone.

2. L’étude de l’environnement économique de la zone de chalandise.

Cette analyse a pour but de connaitre les points forts et les points faibles économiques du secteur présélectionné. Par exemple, en se renseignant sur les projets territoriaux en cours ou à venir afin de savoir s’ils pourraient avoir un impact, positif ou négatif, sur la future implantation. Mais aussi, de connaître, grâce aux données Insee, le nombre d’entreprises qui se créent et qui ferment sur ce secteur, afin d’avoir une idée précise de l’attractivité de la zone géographique étudiée.

3. L’analyse de la concurrence sur la zone d’implantation

Déterminer le nombre de concurrents qui se trouvent sur le secteur géographique envisagé, avec un portrait de chacun incluant leurs points forts et leurs points faibles permettra d’adapter votre proposition commerciale.

En résumé, une étude d’implantation doit contenir les toutes les informations suivantes :

  • nombre d’habitants
  • professions les plus représentées
  • le taux de chômage
  • les tranches d’âges
  • le revenu des ménages
  • les comportements et habitudes de consommation
  • des informations sur la concurrence déjà établie

Quels sont les risques à prendre en compte dans l’étude d’implantation ?

Lors de la réalisation de votre étude d’implantation, il y a trois erreurs majeures à éviter :

Se limiter à une seule zone de chalandise

Lors d’une étude d’implantation, mieux vaut ne pas se limiter à une seule zone de chalandise. En effet, c’est en comparant un certain nombre d’emplacements, que vous tirerez les meilleures conclusions pour votre futur franchise.

Manquer d’objectivité

Faire son étude d’implantation soi-même ou avec les mauvais outils, c’est prendre le risque de rechercher seulement les éléments qui viendraient soutenir votre idée de projet et vos choix personnels. Le plus grand danger sera de mal interpréter les informations récoltées et surtout de rater certaines pistes d’amélioration de votre projet.

Oublier la réglementation

Faire l’impasse sur la réglementation appliquée au sein de votre zone de chalandise c’est prendre le risque de se rendre compte trop tard d’une infaisabilité juridique de votre projet.  Il est donc important d’effectuer cette recherche en amont de toute étude d’implantation approfondie.

Les solutions pour éviter les erreurs dans son étude d’implantation

Pour ne pas risquer de pénaliser les conclusions de l’étude et mettre en danger votre projet à court terme, l’idéal est d’utiliser un outil de géomarketing comme OALLEY pour générer vous-même votre étude d’implantation, en quelques clics et très rapidement. Les avantages : vous réalisez les études au fur et à mesure que les besoins se manifestent, en interne, de manière flexible. Vous pouvez apporter des modifications pour affiner les résultats en fonction de différentes hypothèses. Vous possédez ainsi une application dédiée et adaptée à vos problématiques spécifiques pour simuler autant d’implantations que vous le souhaitez et faire le meilleur choix.

Implanter son entreprise ou son nouveau point de vente est une décision qui doit se prendre en toute connaissance de cause. Le géomarketing est un recours logique. Ainsi, on prend en compte tous les paramètres qui joueront dans le succès de cette implantation. Il faut également s’assurer que cette nouvelle implantation n’aura pas un impact négatif sur les localisations déjà existantes : il s’agit de venir renforcer un réseau, pas de le fragiliser !

Lancez votre étude d'implantation

Dessinez votre zone de chalandise et accédez aux données nécessaires à votre analyse : données sociodémographiques et concurrence

OALLEY, l'alternative à OALLEY