Commerce et reconfinement : organiser le click&collect et la livraison

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Alors que la nouvelle mesure du gouvernement destinant à réguler la concurrence entre petits commerçants et grande distribution se met en place ce mercredi 4 novembre, le débat sur les produits « non essentiels » continue de faire rage. La définition des biens « non essentiels » par le gouvernement est arbitraire pour certains commerçants, d’autres dénoncent la concurrence déloyale avec le commerce en ligne, favorisant notamment le grand retailer Amazon.

Parmi ce débat flou et mouvant, un seul élément clair apparaît : il est possible de rester ouvert à condition de ne pas accueillir physiquement les clients en magasin. L’activité de votre commerce peut donc continuer en assurant la vente à emporter et / ou en livraison.

Pourquoi se lancer ?

Aujourd’hui, nous bénéficions du recul nécessaire pour obtenir une vision fiable de l’impact du Covid19 sur les habitudes de consommation des Français. En ce début de reconfinement, nous savons que :

  • Le e-commerce a fait un bond de +37% pour les biens hors services. [1]

  • En commerce alimentaire, le chiffres d’affaires des 2500 Drives les moins performants a triplé pendant le premier confinement. Celui de la livraison a doublé. [2]
  • La livraison de produits locaux a connu un bon de +113% sur la première période de confinement[3]
  • 62% des consommateurs pensent que soutenir les commerçants souffrant du confinement est une priorité[4]
  • Enfin, comparé à l’an dernier, les consommateurs sont 33% à déclarer vouloir augmenter leurs commandes en ligne lorsqu’il s’agit des cadeaux de Noël. Un chiffre issu d’une étude réalisée avant l’annonce du deuxième confinement, le 13 octobre dernier. [5]

Dans ce contexte, voici quelques conseils pour s’organiser au mieux.

Comment s’organiser ?

Optimiser les tournées de livraison

Vous souhaitez vous lancer en livraison mais vous ne savez pas comment organiser vos équipes ou vos tournées de livraison ?

Il est possible d’utiliser un outil de cartographie afin de définir vos zones de livraison autour de votre magasin ou de votre stock. Renseignez l’adresse de votre point de vente et définissez la règle de vos zones de  livraisons :

  • À quelle distance ? Ou à quelle durée de trajet ?
  • Comment livrez-vous ? En camion, en voiture, à vélo ou à pieds ?

Si vous êtes une librairie en centre-ville, vous opterez peut-être pour la livraison à pieds dans une zone à maximum 20mn de votre commerce.
Si vous êtes un magasin de décoration en périphérie d’une ville moyenne, vous serez certainement équipé d’un camion ou d’une voiture pour faire vos livraisons et avec la possibilité d’aller jusqu’à 50km autour de votre point de vente.

Avec OALLEY, il est également possible d’importer des points avec un fichier excel. Utilisez cette fonctionnalité pour importer toutes vos commandes en livraison avec les adresses associées afin de visualiser et organiser rapidement vos tournées de livraison. Grâce aux zones pré-définies, vous aurez également une vision rapide du temps nécessaire ou de la distance à parcourir pour chacune des tournées. 

Définir une tarification adaptée

Vous proposez une livraison jusqu’à 100km alentour ? N’hésitez pas à adapter votre tarification en fonction de la distance de votre livraison et du coût que cela vous coûtera.

Pour cela, définissez chacune de vos zones en fonction de la distance.

Par exemple : 0.99€ la livraison pour une distance de 5km, 2.99€ pour 15km, 5.99€ pour 40km et 9.99€ au-delà.

Ensuite, définissez automatiquement la tarification selon l’adresse indiquée dans la commande.

Exemple – Zones de livraison et commandes matérialisées en points rouges

Votre organisation en sera plus claire et vous gagnerez du temps pour vous concentrer sur la préparation des commandes, mais également sur la communication de ces nouveaux services.

Comment communiquer et augmenter les ventes ?

L’organisation d’une vente à emporter ou de la livraison est un véritable investissement pour votre commerce en cette période difficile. Comment vous assurer que l’engagement de vos équipes et de ces nouvelles pratiques vous assureront du bénéfice ?

Il ne suffit pas de mettre en place ces services pour voir apparaître les commandes. Organisez votre communication pour qu’un maximum de vos prospects et clients alentour en prennent connaissance.

Communiquer local, la clé du succès

La puissance des campagnes de communication localisées est souvent négligée. Pourtant, en ce contexte de confinement avec des déplacements limités à 1km, il devient essentiel de communiquer aux personnes présentes autour de votre point de vente.

Définissez une zone de 1km ou plus autour de votre point de vente. Avec OALLEY, vous pouvez extraire les codes postaux de cette zone. Vous pourrez ainsi cibler vos campagnes Google Ads et Facebook Ads : les personnes se trouvant à proximité de votre commerce visualiseront votre publicité en réalisant une recherche sur Google ou en scrollant sur leur application Facebook.

Quel budget ? Pour Google Ads, comptez en moyenne 15€/jour, quant à Facebook Ads, environ 5€ / jour.

N’hésitez pas également à vous tourner vers la communication print. Imprimez les flyers et distribuez-les dans les boîtes aux lettres de votre zone. Pour cela, il vous est possible de le faire vous-même en utilisant les mêmes zones définies dans votre outil. Utilisez OALLEY pour estimer le nombre de boîtes aux lettres concernées dans la zone pour dimensionner votre commande de flyers. Vous pouvez également faire appel à des sociétés spécialisées dans le marketing local et la distribution de flyers.

Créer un site web, la vitrine de votre commerce

Le site web est la vitrine principale de votre commerce en temps de confinement.

Plusieurs solutions :

  • Faites appel à une personne spécialisée dans le développement de site web, en freelance. Pour les trouver, n’hésitez pas à utiliser des plateformes comme : Malt, Fiverr, 5euros.com, Freelancer, et bien d’autres encore.
  • Utilisez des plateformes de gestion de site web simples et faciles d’accès : Wix, Jimdo, Site123 ou des plateformes adaptées au commerce : WiziShop, Clicboutic
  • Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre région. Certains ont déjà développé des services d’accompagnement aux commerces pour créer un site.

Etre présent sur les réseaux sociaux, au plus proche des consommateurs

Les possibilités sont nombreuses pour communiquer sur les réseaux sociaux. Reprenez votre page Facebook et postez les dernières actualités sur vos produits disponibles.

Vous pouvez également ouvrir un compte Instagram si vous vendez des produits visuels comme des plats, des bouquets de fleurs ou encore des articles de décoration.

Essayez-vous également aux fonctionnalités « Shopping » mises en place par ces réseaux :

Aucune piste n’est à négliger, lancez-vous !

[1] Enquête LSA / Kantar
[2] Enquête FEVAD / Nielsen 
[3] Étude C-Ways (juin 2020)
[4] Étude PwC France / Kantar
[5] Enquête Harris Interactive / Toluna 

Commencez à utiliser OALLEY dès maintenant :