Comment séduire un candidat à la franchise ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Quand on sait que 40% des Français qui souhaitent créer leur entreprise envisagent de le faire en Franchise (selon  l’enquête annuelle de la franchise, Banque Populaire/FFF, 2018), les candidats franchisés sont nombreux ! Bénéficier d’un savoir-faire, d’un accompagnement de qualité et de tous les moyens d’un réseau sont bien souvent les arguments qui prévalent dans leur choix de devenir franchisé. Alors, comment répondre au mieux à leurs demandes ? Quels sont les tips pour les séduire ?

Voici tout ce que les directeurs et développeurs de réseaux ou chargés de développement d’une enseigne doivent savoir :

Mais que cherche vraiment un candidat franchisé ?

Si rejoindre un réseau de franchises présente de nombreux avantages, cela n’est pas exempt de risques pour autant. Et un candidat à ce type de partenariat en est généralement bien conscient. C’est pourquoi le futur franchisé a non seulement besoin d’être rassuré du sérieux du franchiseur mais il a aussi besoin d’être serein sur la viabilité de son projet

Et lorsqu’il est question de partenariat entre deux chefs d’entreprises comme c’est le cas pour la franchise, il est incontournable de transmettre des informations aussi claires que cohérentes. Que le franchiseur fasse preuve de transparence avec des informations réelles précises et sérieuses : voilà ce qui répondra aux attentes d’un candidat franchisé !

Les différentes étapes pour séduire un futur Franchisé

Parce que la franchise est un partenariat qui doit bénéficier aux deux parties, elle doit s’appuyer sur une relation gagnant-gagnant. Alors, si le candidat franchisé doit prouver sa légitimité et sa motivation, le franchiseur devra le rassurer et le séduire. Notamment en démontrant que :

  1. Son concept est rentable
  2. L’image de marque est pertinente
  3. Il est capable de l’accompagner pour le faire réussir

Quand on cherche à recruter des futurs franchisés, il est donc indispensable de capitaliser sur les réussites du réseau et de déployer sa marque employeur avec transparence et clairvoyance. 

Car, plus il y a de transparence, plus s’instaurera la confiance !

1. Sécuriser le candidat à la franchise

Pour démontrer que son concept de franchise est rentable, il faut être en mesure de présenter des comptes d’exploitations réels et clairs au futur franchisé. Car, si ce dernier est expert dans son métier, il ne l’est pas forcément, voire même rarement, dans le domaine de la franchise. C’est grâce à une ou plusieurs unités pilotes via des comptes d’exploitations simples, transparents et sans détours qu’il est possible de sécuriser un candidat à la franchise. 

2. Prouver la pertinence de son image de marque

Le franchiseur étant rarement le seule dans son domaine professionnel, démontrer que son concept est intelligent et innovant est tout aussi indispensable. Parce que c’est la caractère original et les avantages concurrentiels, par rapport à ce qui existe déjà, qui feront pencher la balance de la séduction ! Présenter des analyses transparentes de l’omnicanalité du secteur d’activité et des données claires sur les performances d’unités de l’enseigne permettra de faire naitre chez le candidat franchisé la fierté d’appartenance, nécessaire à son choix.

3. Démontrer sa capacité à faire réussir le futur franchisé

L’objectif d’un franchiseur n’est pas de gagner de l’argent sur le dos d’entrepreneurs indépendants, mais de développer la réputation de sa marque grâce à la réussite économique de chaque franchisé. Et c’est bien ce que doit comprendre le candidat à la franchise lorsque lui sont présentés les outils mis à sa disposition pour l’accompagner dans sa construction comme dans son évolution. La performance de cet accompagnement est sans aucun doute un point crucial pour séduire un candidat à la franchise. 

Les outils de séduction du franchiseur

Qu’il s’agisse d’une nouvelle franchise ou d’une marque déjà renommée, le franchiseur a besoin de candidats franchisés qui succombent à son enseigne. Et une bonne stratégie de recrutement passe par des règles incontournables :

Un DIP fiable et productif pour sécuriser

Tous les Directeurs et développeurs de réseau le savent : pour chaque recrutement d’un nouveau franchisé, il est légalement obligatoire de fournir un Document d’Information Précontractuel contenant un Etat Local de Marché. Et refaire pour chaque candidat l’analyse d’implantation de la zone d’implantation manuellement en utilisant les données INSEE est « interminable et chronophage », comme l’explique si bien Olivier Renat, président de Washandcheck. Il est certes possible de faire réaliser ces études d’implantation par un cabinet externe, mais il s’agira ici d’une perte d’argent ou de temps, d’autant plus importante lorsque le candidat franchisé ne donne pas suite !

Pourtant, rassurer le futur adhérent en lui démontrant le potentiel d’une implantation est indispensable au processus de séduction

Une image de marque, renforcée par les bons outils, pour éveiller la passion

Un franchiseur qui utilise des outils simples et efficaces pour séduire un candidat franchisé : c’est la meilleur manière de renforcer l’image de marque de son enseigne ! 

Bien outillé, même un jeune franchiseur qui débute peut convaincre ses candidats beaucoup plus facilement. C’est l’avis de Nassere Allag, qui a lancé son enseigne en franchise en 2017 avec 10 implantations et 4 ouvertures en cours : 

“J’ai vite compris que bien outillé, tout était plus facile à mettre en place et à organiser, même en étant une petite équipe. La mise en place des outils nous a permis d’aller plus vite, de simplifier les process, de convaincre les futurs franchisés et d’augmenter notre réputation”. 

Il s’agit donc ici de proposer des outils à la fois pour la gestion du réseau mais également pour les franchisés : un back-office de gestion des ventes et des clients, un dashboard de suivi des KPIs, un site interne pour partager les informations, ou encore la mise en place d’innovations technologiques permettant la différenciation de la marque sur son secteur. Par exemple, Nassere Allag, pour sa marque en diagnostic immobilier N2A Expertises, a été le premier du secteur à utiliser la 3D dans ses agences franchisées. 

Et lorsqu’il s’agit de développer un réseau, le géomarketing est devenu incontournable. Car, pouvoir définir rapidement si la zone dans laquelle le candidat veut s’installer est viable : c’est un atout de taille dans le processus de recrutement d’un futur franchisé.

Car en visualisant clairement l’analyse de la zone concernée au regard de critères fondamentaux propres à chaque franchiseur, le candidat franchisé perçoit la fiabilité du réseau et la force de la marque avec laquelle il s’apprête à s’associer. Frédéric Bernat, Responsable du développement en Franchise de Décovrac a tout particulièrement apprécié d’avoir à porté de main un outil aussi fiable que performant lors de sa présence à Franchise Expo. En effet, en ajoutant à son DIP le maillage du réseau et en visualisant clairement avec le candidat franchisé les zones libres et les zones occupées, il a pu adapter instantanément les projets de candidatures aux besoins de son enseigne. Et désormais, utiliser OALLEY devant les futurs franchisés est un moyen imparable de les séduire dont il ne se passe plus !

Un développement accéléré preuve de performance

Au-delà d’utiliser les bons outils devant le futur franchisé pour le sécuriser et éveiller son souhait d’appartenance à l’enseigne, lui permettre de se projeter est aussi important dans le processus de séduction du franchiseur. Frédy Louis, gérant d’Idésia, explique qu’après s’être fixé l’objectif ambitieux de passer de 23 à 90 points de vente, il lui était devenu indispensable d’automatiser toutes les démarches possibles. En utilisant OALLEY, il a pu, non seulement étudier la zone avec le candidat franchisé avant même de lui envoyer le DIP mais également l’intégrer directement dans la discussion en lui montant l’outil avec lequel ils travaillent. 

En proposant à leurs franchisés de leur fournir une liste de près de 1500 prescripteurs dès que la franchise est signée, l’enseigne offre un vrai plus au franchisé qui s’installe. Et non seulement ce dernier peut commencer rapidement sa prospection pour développer son réseau mais il est rassuré par les performances de son franchiseur.  

C’est également le cas pour Nassere Allag, qui utilise à la fois OALLEY pour la génération rapide des ELM et une prise en charge très réactive des candidatures mais également d’autres outils comme Franchise On Cloud, pour gérer l’ensemble de ses candidatures et de ses franchisés existants. 

En résumé, pour séduire un candidat franchisé, il faut le sécuriser, le passionner et être bien outillé!

Commencez à utiliser OALLEY dès maintenant :

blog

L’équipe OALLEY à Franchise Expo 2021 !

Après quasi deux ans d’absence, c’était le grand retour de Franchise Expo à Paris en ce début de semaine ! Toute l’équipe d’OALLEY était super