Comment les franchisés participent-ils au développement de l’économie locale ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Propre au modèle de la franchise ou suite aux évolutions des comportements des consommateurs, les franchisés se présentent comme des acteurs du développement de l’économie locale. Ils contribuent au dynamisme d’un territoire via la création de nouvelles activités, de nouveaux emplois et s’engagent à de meilleures pratiques avec notamment des actions solidaires. Le 4e chapitre de l’enquête annuelle de la franchise souligne cette tendance

Le développement du local en réponse aux attentes des consommateurs

La crise sanitaire a entraîné une modification des comportements de consommation de la population. Durant cette période, les commerces de proximité ainsi que les produits bio ont été fortement plébiscités par les Français.

Cette tendance se retrouve d’autant plus chez :

  • Les 65 ans et plus (80% choisissent les commerces de proximité contre 66% des moins de 35 ans)
  • Les CSP+ (76% choisissent les commerces de proximité contre 66% chez les CSP-)

Les réseaux de franchises ont pu tirer profit de l’évolution du comportement des consommateurs et répondre à cette demande grandissante. Les ouvertures d’enseignes alimentaires ont donc continué à croître malgré la crise grâce au développement des concepts bio et de proximité. En effet, depuis 2007, les franchises de magasins bio connaissent une croissance moyenne de 15% par an.

La contribution de la franchise au dynamisme local

La création d’emploi au niveau local

Les franchisés ont tendance à s’installer dans leur région d’origine : 

  • 3 franchisés sur 4 se sont installés dans la région où ils travaillaient avant de se lancer en franchise.

En ouvrant de nouvelles franchises dans leur région, les franchisés participent directement au dynamisme local via la création de nouveaux emplois. Entre septembre 2019 et septembre 2020, 6 franchisés sur 10 ont créé au moins un emploi, dont 38% qui ont créé au moins 3 emplois. Le secteur du service a engendré plus de création d’emploi que celui du commerce avec une différence de 15 points. Malgré une année 2020 compliquée, la franchise continue bien de démontrer la résilience de son modèle.

La régionalité comme facteur de réussite

La régionalité se présente comme un facteur de réussite du développement d’un réseau d’enseignes. Elle permet d’avancer en terrain connu, de mutualiser les efforts et de créer une synergie entre les différents acteurs locaux. Olivier Bazzani, directeur de la franchise Sushi Shop témoigne des avantages du développement par région : 

“En France, l’idée de la régionalité est très forte. On sait par exemple que pour Sushi Shop, les implantations dans les grandes villes ont tendance à rencontrer un succès plus rapide . Si nous souhaitons nous implanter dans de plus petites villes non couvertes jusque-là, il faudra être très vigilant lors du découpage de cette ville pour en assurer la couverture optimale. Il vaut mieux se concentrer sur les régions déjà connues, avec plusieurs implantations, afin de mutualiser les déplacements mais également de faire naître des synergies locales, entre franchisés. “

>> Lire le témoignage complet : « Le plan de développement doit être la première étape pour tout type de franchiseur »

En plus de contribuer au succès de l’expansion d’un réseau, le développement par région favorise le développement de l’économie locale. Elle participe à la régulation et l’entretien du maillage territorial.

L’engagement des franchisés pour des pratiques plus éthiques

Le code de déontologie fixe les règles de bonne conduite entre franchiseur et franchisés pour que chacun se développe dans les meilleures conditions. La FFF (Fédération française de la franchise) définit le code de déontologie européen de la franchise comme : « un ensemble pratique de dispositions essentielles régissant les relations entre un franchiseur et chacun de ses franchisés qui constituent ensemble un réseau de franchise. Les principes déontologiques fondamentaux gouvernant la relation franchiseur-franchisé sont la bonne foi, l’équité, la transparence. »

Il s’agit de la première information recherchée par le candidat à la franchise avant de se lancer au sein d’un réseau. Cela leur permet de choisir un réseau correspondant à leurs attentes et valeurs puisque la déontologie reflète l’éthique des réseaux. En acceptant de rejoindre un réseau respectant un bon code de déontologie, le franchisé fait donc perdurer de bonnes pratiques commerciales au sein de son territoire. L’intérêt porté à cet élément illustre l’engagement des franchisés dans le développement de l’économie locale. 

Les franchisés font preuve de solidarité

Les franchisés montrent aussi leur engagement en s’investissant dans des causes solidaires durant la crise sanitaire. Ils sont 44% à avoir mis en place des actions de solidarité pendant la crise afin de soutenir les plus vulnérables. Le secteur alimentaire s’est notamment engagé avec 63% des franchisés du secteur qui ont mis en place ce genre d’action.

Source : Chapitre 4 : Les franchisés, des acteurs engagés dans l’économie locale. [infographie] (2021). Banque Populaire. https://www.banquepopulaire.fr/professionnels/artisan-commercant-franchise/enquete-franchise/franchises-acteurs-engages-economie-locale-enquete/

Commencez à utiliser OALLEY dès maintenant :